fbpx
Faire un régime microbiotique, 5 conseils pour bien réussir
25 août 2017
Dossier pour la science et l’intestin
25 août 2017

La naissance de votre microbiote

La naissance de notre microbiote

Chez l’Homme, le microbiote intestinal atteint sa maturité trois ans après notre naissance.  C’est pendant cette période que nous allons apprendre à constituer et former notre flore intestinale. Mais comment  apparait-elle précisément dans notre corps ?

 

Un microbiote avalé à la naissance

Après la rupture de la poche foetale, le nouveau né subit une contamination bactériologique.En effet pendant sa naissance, le bébé est mis en contact avec pleins de nouveaux micro-organismes qui vont influencer son microbiote intestinal. Notre flore se développe en trois temps:

  • Pendant l’accouchement par voie basse, le nouveau-né avale le microbiote vaginal et intestinal de sa mère.
  • Puis le lait maternel va compléter le microbiote de l’enfant. En passant dans son tube digestif et ses intestins, il va apporter les bonnes bactéries  au nouveau né pour pouvoir, plus tard vers ses 1 an, digérer les aliments. Petite anecdote: le microbiote du bébé n’est pas formé à la naissance c’est pourquoi il n’est capable d’avaler que le lait maternel qui est spécialement concentré en bactéries pour la digestion. Pendant 6 mois, ces bactéries vont se former un microbiote chez un enfant en bas âge.
  •  Puis,  de ses un an jusqu’à ses trois ans, le bébé va faire un apprentissage alimentaire. C’est à dire qu’il va tester les aliments de son entourage. Il va se  créer une flore intestinale stable. À  trois ans, un enfant aura atteint un microbiote dit “adulte”.

 

Le débat entre l’accouchement par voie basse et la césarienne

Après avoir découvert que l’accouchement par voie basse apportait les bonnes bactéries aux  nouveaux nés, l’accouchement par césarienne a été remis en question.

En effet, la césarienne a été jugée comme  plus risqué pour  développement de la flore intestinale de l’enfant. Pendant ce type d’opération, le bébé n’avale pas le microbiote intestinal et vaginal de la mère, mais  il rentre en contact avec le microbiote de sa peau. Cela implique deux choses, tout d’abord le nouveau né est exposé à des bactéries dangereuses comme le staphylocoque doré. Il faut savoir que 30 à 50 % de la population en est porteur alors qu’ils sont en parfaite santé. Une fois contractée, le staphylocoque doré peut provoquer des infections plus ou moins sérieuses chez le bébé. Et en second lieu, pour en revenir au microbiote, le bébé ne va pas ingérer les mêmes bactéries que il était né par la voie naturelle. Il va pas recevoir les même protections et le même patrimoine de bactéries. Ça peut être la petite différence à l’origine de nombreuses allergies et d’intolérances alimentaires comme que la maladie de coeliaque.

Quel est le verdict ?

Aujourd’hui, Des recherchesnous font penser que le nouveau né développe son microbiote bien avant sa naissance. il  serait déjà entrain de le former dans le ventre de sa mère. Et puis les médecins précisent que l’accouchement par césarienne influencerai peut être notre microbiote mais en aucun cas il ne celle son sort. Le lait maternel et la période d’éducation alimentaire ont eux aussi, une grande responsabilité dans la croissance de notre flore intestinale.

un bébé

Laisser un commentaire

ESPACE PERSO