fbpx
“Un intestin heureux “
26 mars 2019
Le rôle du microbiote dans notre digestion !
2 avril 2019

Le jeûne, qu’en pense Happybiote ?

;;

Depuis quelques temps, j’ai régulièrement des questions sur le jeûne : 🤔

,,

  • En quoi ça consiste ?
  • Quels effets le jeûne a-t-il sur la santé ?
  • Est-ce dangereux ou bénéfique ? combien de temps doit durer un jeûne ?

;;

Si vous avez déjà fait quelques recherches, vous dû trouver tout et son contraire comme d’habitude, pas évident encore une fois de se faire sa propre idée…! 😓    

Essayons ensemble d’y voir un peu plus clair. 🤓 Pour cela, il nous faut réfléchir à cette première question :

,,

Pourquoi autant de personnes veulent se mettre au jeûne ?

;;

J’ai envie de dire “C’est quoi ce nouveau délire ?” 😱 Le jeûne répond à un besoin nouveau et actuel : débarrasser notre organisme de toutes les toxines. Beaucoup ont cette sensation d’être “encombrés” de substances plus ou moins toxiques et qu’il faut absolument “nettoyer”. Ok. Mais pourquoi avons-nous cette sensation d’être pollués et ce besoin de tout “nettoyer” ? 🤔

;;

Il est vrai, nous sommes en contact quasi permanent avec différentes toxines 😵

;;

  •  Les polluants environnementaux : que l’on retrouve dans le sol, dans l’air, dans notre maison, dans l’eau et bien sûr dans notre alimentation (pesticides, antibiotiques, additifs…) !
  • Les produits chimiques : dans les produits d’entretien, les produits cosmétiques et même nos meubles…
  •  Les perturbateurs endocriniens dans les plastiques, les emballages alimentaires, l’eau…

,,

Il est vrai que ce sont autant  de risques de surcharger notre foie, notre “Monsieur Propre”, qui n’arrive plus à éliminer ces excès de toxines. Notre microbiote est également déséquilibré et moins performant pour détoxifier. Ces organes s’engorgent et peuvent entraîner différents troubles : migraines, troubles du sommeil, troubles digestifs, douleurs inflammatoires…

,,

,,

Quel est le but du jeûne ?

,,

Faire rentrer le corps en état de cétose. On parle de cétose lorsque nos stocks de glucose (sucre) sont à secs. Le corps va donc utiliser les graisses pour apporter de l’énergie. Il transforment les graisses en « cétones ». C’est facile de déterminer si une personne est en état de cétose, puisque différents troubles apparaissent : mauvaise haleine, fatigue, maux de tête. 😰Le corps se débarrasse des toxines accumulées. Au bout de quelques jours, ces signes disparaissent et sont remplacés par un état d’euphorie, à cause des cétones qui vont nourrir notre cerveau. Pendant ce temps, notre système digestif est au repos. 😴

Moins connu mais pourtant apparemment aussi efficace, moins contraignant et moins dangereux : le régime cétogène. C’est un régime riche en lipides, utilisé depuis près de cent ans pour soigner certaines pathologies, dont l’épilepsie. Ce régime vise à réduire considérablement la consommation de glucides au profit des lipides (pour 75% !) pour provoquer un état de cétose. 😮Au delà de la perte de poids importante, il aurait de nombreux bienfaits pour la santé. Sachant que l’on consomme aujourd’hui bien trop de glucides, on sait les bienfaits que peut amener une diminution…

Alors, est-ce le fait de retirer tous les aliments ou seulement certains (notamment les glucides) qui seraient bénéfique…?

;;

,,

Et le microbiote dans tout ça ?

,,

Comment notre microbiote réagit à la privation de nourriture ? D’après les différentes études, le jeûne favorise l’élimination des bactéries intestinales pathogènes car elles n’ont plus de substrats (nourriture) pour se nourrir, notamment le sucre. Les personnes qui pratiquent le jeûne témoignent d’une diminution de leurs troubles du transit. Mais attention aux cellules intestinales (entérocytes) qui risquent d’être perturbées par un manque d’énergie. En effet, normalement elles se renouvellent tous les 2 ou 3 jours, mais sans un apport énergétique adéquat, comment font-elles ?

Vous l’aurez compris, chez une personne ayant déjà un déséquilibre du microbiote voire un intestin trop perméable, le jeûne risque d’aggraver les symptômes …

,,

,,

Qu’en pense Happybiote ?

,,

Commencez pas vous demander quelles sont les raisons pour lesquelles vous souhaitez vous lancer dans le jeûne.

Est-ce parce que vous avez la sensation de trop manger ?

Effectivement, nos rythmes de vie surchargés nous poussent à manger rapidement et parfois à des horaires non adaptées à notre métabolisme. Beaucoup de personnes mangent très tard le soir et souvent trop, ce qui empêche toute détoxification naturelle.

Est-ce parce que vous avez la sensation de mal manger ?

Il peut être intéressant de revoir le choix des aliments et leur qualité. Manger moins de viande, et moins tout court, mais des aliments de qualité !

Le jeûne ne peut être recommandé à tout le monde. Je pense qu’il faut d’abord s’interroger sur les raisons profondes qui amènent à ce genre de solution que je qualifie “d’extrême” (on se prive de nourriture quand même). Hormis à but thérapeutique (cancer, épilepsie), je  ne l’encourage absolument pas et pour être honnête je ne comprends pas la démarche.

Stop au “bodywashing”, revenons juste au bon sens… !

C’est justement ce que l’on apprend chez Happybiote : une alimentation saine et équilibrée. Réduire les sucres, les additifs… participent à un net mieux-être. Commençons déjà par bien ancrer cela 😉

Et je vous le rappelle : le microbiote aide également à la detox 😍: bingo ! On est plus résistants grâce aux bonnes bactéries et on se débarrasse des toxines. Des résultats en tout sérénité et à long terme.

;;

,,

Alors comment faire ?

,,

La bonne alternative : le jeûne séquentiel, aussi appelé “fasting”, c’est-à-dire 14h sans manger. En pratique, soit vous sautez le petit déjeuner, soit vous sautez le dîner.

Votre foie peut travailler tranquillement et sereinement, sans être perturbé par la digestion d’un repas. La détox est donc très efficace. Ce jeûne peut être effectué par tout le monde. Il est très intéressant chez les personnes souffrant de troubles métaboliques : diabète, hypertension, cholestérol, maladies cardiovasculaire puisque le jeûne va permettre de soulager les organes (foie et pancréas) pour qu’ils soient ensuite plus efficace.

Mais le jeûne séquentiel ne suffit pas, si aux repas vous mangez n’importe comment ! Il faut apporter des aliments riches en micronutriments pour l’organisme et limiter les toxines (pesticides, édulcorants, conservateur, colorants….). Il n’y a aucun intérêt à faire une semaine de jeûne pour retomber ensuite dans une alimentation déséquilibrée et polluée.

Maintenant, si vous souhaitez absolument vous lancer, faites-vous accompagner par un professionnel de santé dûment formé ! Le jeûne doit toujours être préparé et encadré.

,,


Prochain départ Happybiote le 15 avril !



Laisser un commentaire

ESPACE PERSO